Mais si… la Mission ouvrière, elle existe !

A Paris elle invite !

« La JOC, l’ACO, les PO… ça existe encore ? »…

Le Conseil Diocésain de la Mission Ouvrière (CDMO) de Paris n’a pas attendu la période de confinement que nous venons de vivre pour s’en convaincre. Ce sont bien en effet, ces milliers de femmes et d’hommes, ces habituellement invisibles, ce monde que la société tient dans l’ombre qui ont permis au système de santé de tenir et à la vie quotidienne de fonctionner presque normalement dans nos quartiers parisiens comme sur tout le territoire !

C’est parce que les mouvements et groupes de la Mission ouvrière en étaient convaincus qu’ils avaient décidé en fin d’année 2019 d’ouvrir le dialogue avec celles et de ceux qui dans l’Église de Paris sont soucieux de l’annonce de la Bonne Nouvelle au monde ouvrier et populaire.

Nous voulions organiser entre tous les participants un temps de partage et de connaissance. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés, le 7 mars, à une centaine dans le merveilleux décor des Bernardins dont une quarantaine de partenaires. Après le témoignage de deux missions ouvrières locales, cinq partenaires nous partagèrent comment dans leur champ d’action  ils aidaient des femmes, des hommes et des enfants à faire Église.

Après ce temps de témoignages, la salle, par un travail en six-six, s’efforça d’exprimer par écrit ce qui paraissait intéressant dans ces différentes démarches et rédigeait des questions adressées à une table ronde composée des personnes qui avaient témoigné dont celles des MOL.

Le débat se cristallisa alors autour de trois thématiques : Quel espace inventer pour exprimer sa foi ?  Mise en pratique concrète de sa foi dans la société et enfin Vie paroissiale : passerelle entre les groupes.

Dans la conclusion de la matinée, le bureau du CDMO souligna l’importance de savoir accueillir la vie là où elle apparaissait et proposa de poursuivre cette matinée en approfondissant ensemble l’une ou l’autre question qui nous semblerait prioritaire.

Pour cela des « Actes » de cette rencontre ont été rédigés et une nouvelle rencontre est programmée.

Le chantier est ouvert. Élargissons l’espace de notre tente pour que les femmes, les hommes et les enfants de notre peuple puissent y prendre, avec bonheur, toute leur place !

Monique Merceron – Auxiliatrice de la Charité – Coordinatrice CDMO Paris

MàJ le 06/05/2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *