L’arrivée du printemps à Aubervilliers

 08 mai 2018

En pleine banlieue « étiquetée » récemment…«la plus sale de la Région Parisienne », …accoudée à notre balcon, je me crois plutôt en forêt… protégée d’arbres ensoleillés de lumière ! Leur fierté immobile abrite des oiseaux bavards et invisibles !

Du haut d’un ciel bleu tendre, seul le silence peut nous les faire entendre comme les battements de nos propres cœurs étonnés d’émerveillement !

Tout est possible. Seules mes sœurs artistes pourraient peindre ce miracle en couleur !

Il suffit de laisser la sève de nos vies exploser « d’inconnus… attendus mais insaisissables »…

Cadeaux étranges et secrets… sans aucun emballage. Tout est bio !!! Même nous… plongées dans cet étrange mystère !

Le temps s’est arrêté et au cœur même des chagrins traversés, le bonheur d’exister nous projette en avant !

En même temps, à la télé, le 8 Mai 1945 se souvient de nos résistances, nos luttes et nos drames cachés !

Tout est accompli… et tout est toujours en devenir.

Saurons-nous allier  « l’audace » au « consentement de l’inédit du futur » dans notre propre chemin fraternel missionnaire « porté » et « nourri » au cœur même du mystère Pascal ? 

Marie France Deniau, Auxiliatrice de la Charité

Aubervilliers 08 05 2018

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *