Nuit sur la ville

© Auxiliatrices de la Charité

© Auxiliatrices de la Charité

La nuit tombe sur la ville…
Avec le changement d’heure, elle tombe plus tôt.

Moment de grâce ou le silence s’instille
Entre le brouhaha de la journée qui passe au galop

Et les bruits nocturnes pétaradants ou inquiétants.
Dans ce silence, Tu passes comme « une brise légère »

Apaisant les querelles, les jeux et les joies des enfants…

Invitation au dialogue… ou à un silence pesant
Invitation au partage… ou à ruminer ses galères.
Ce soir, certains vont prier, peut-être en famille,
D’autres devant la télé attendent leur dose d’évasion bon-marché

Toi, Seigneur, présent au cœur de cette ville
Veille sur ceux qui sont heureux ou qui pleurent à en crier.
Dans ma prière, je rassemble ceux que j’ai rencontré

Et les inconnus que ma marche a croisé.
Les fenêtres éclairées dans la nuit qui s’avance
Sont des brèches pour que passe  » Ta vie en abondance « .

Lise 30.10.2016

MàJ le 10/11/2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *