SLAM fait avec les laïcs Vivre ensemble quel bonheur

Mais quelquefois on a peur

de ne pas être à la hauteur

des battements de notre cœur

de notre désir d’être sœur

de tous ceux de nos quartiers

riches de leurs diversités

et de tous les liens d’amitié

qui construisent l’humanité

en dépit des difficultés

il ne manque pas de charité

C’est sûr, il faut de la patience

et beaucoup de présence

et un amour qui durera toujours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *